Comment éviter une usure accélérée des pneus de sa voiture ?

Publié le : 31 mars 20225 mins de lecture

La voiture est un assemblage de pièces prévues pour fonctionner simultanément ou en synergie. Parmi ces composants, les pneus sont principalement constitués de caoutchouc et représentent l’interface d’échange entre le véhicule ainsi que la surface de déplacement. Le frottement issu du contact avec la chaussée cause l’usure naturelle de ces derniers, mais ce processus peut être drastiquement accélérée par les actions du conducteur. En revanche, l’automobiliste peut adopter certaines habitudes permettant notamment de réduire l’usure des pneus et prolonger leur durée de vie.

Vérifier l’état et le positionnement du set ;

  • Sous-gonflage et sur gonflage :

La pression des pneus affecte directement leur longévité suite à la modification de l’interaction avec la piste. En effet, un manque de pression peut être à l’origine de la fatigue prématurée des roues en augmentant le travail des bords externes. À l’origine d’un échauffement excessif, le phénomène tendra alors à causer une défaillance sur la jante et la chambre à air en plus d’exacerber la résistance de roulement.

À l’inverse, un surplus de pression dans la bande de roulement impactera la partie centrale qui supporte la majorité de la charge. Le gonflage des pneus nécessite la consultation du manuel d’utilisation de la voiture afin d’appliquer la pression recommandée par le fabricant. De plus, le gonflage et dégonflage doivent être réalisés avec un manomètre sur des pneus froids.

  • Parallélisme :

Des pneus présentant des usures en facettes indiquent une anomalie sur la géométrie de la voiture. Dans le cas de parallélisme ouvert ou pincé, le propriétaire doit faire examiner les angles (carrossage et parallélisme), la direction et les suspensions par un professionnel. Il faut noter que l’équilibrage des pneus par un garagiste permettra de permuter régulièrement les pneumatiques dans l’intention de réduire le risque d’apparition de vagues. Par ailleurs, de nombreux sites comme carskin.fr recensent les causes responsables de l’accélération d’usure des pneus, et proposent aussi de solutions pour délivrer un meilleur entretien.

Les facteurs liés à la conduite :

  • Chauffer la gomme :

À l’instar de l’huile lubrifiant le bloc moteur et la boîte de vitesse durant les premières minutes de fonctionnement, la vétusté des pneus peut aussi s’accroître via la différence de chaleur entre ces derniers et la surface. L’adoption d’une conduite calme dénuée de brusques accélérations permettra en outre de stabiliser la température tout en optimisant la consommation d’essence.

  • Le frein à moteur :

Les freinages relativement violents avec le frein à pied ou à main contribuent également à amplifier le déclin de la bande de roulement, surtout si le véhicule ne dispose pas du système ABS. En outre, le frein à moteur ralenti progressivement la voiture sans recourir aux plaquettes des freins, ce qui contribue à réduire l’usure des pneus lorsque l’appui de la pédale de frein n’est pas indispensable.

  • Des manœuvres artistiques :

La gestion du set de pneus durant les opérations de stationnement affecte significativement leur longévité. La réalisation d’un créneau en tournant le volant lorsque le véhicule est à l’arrêt n’est pas recommandée si la voiture n’est pas équipée de direction assistée, et le roulement au pas est d’ailleurs conseillé pour limiter l’impact de la manœuvre.

La voiture et l’environnement :

  • La nature de la route :

L’usage de pneus incompatibles sur des infrastructures routières particulières (virage, rond-point, etc.) catalyse la destruction immédiate de leur condition. De même, la quête de vitesse traduite par une conduite sportive au sein d’un chemin sinueux est particulièrement néfaste sur les pneus, et l’effet est multiplié s’ils ne sont pas adaptés à la composition de la route.

  • Le froid et le soleil :

La prise en compte des conditions environnementales subies par les roues est primordiale lors du choix du set à équiper sous peine de fragiliser leur intégrité. Par exemple, le montage de paires d’hiver en période estivale résultera sur une perte d’adhérence ainsi qu’une amplification de l’usure des pneus. De plus, un stationnement à l’extérieur en plein soleil ou durant un froid important peut aboutir sur une déformation permanente.

Plan du site