Véhicule de collection stationné depuis plusieurs mois dans un garage publique : quels sont les droits de l’enlever ?

Publié le : 17 novembre 20214 mins de lecture

Le stationnement des véhicules est encadré par le Code de la route. N’importe quel type de véhicule n’y échappe pas à ces règlementations, qu’il s’agit d’un véhicule classique ou d’un véhicule de collection. Vous êtes libre de stationner votre véhicule dans des endroits dédiés comme sur les parkings ou les garages publics par exemple. Par contre, vous ne pouvez pas laisser le véhicule au même endroit pour une longue durée. En fonction de la ville ou de la préfecture, il existe une durée limite de stationnement. Une fois cette durée écoulée, les autorités ont le droit d’enlever la voiture et de la mettre en fourrière.

La limite de la durée de stationnement des véhicules

En général, un véhicule ne doit pas stationner plus de 7 jours au même endroit. Occuper une place de parking public de façon ininterrompue dépassant ces 7 jours est passible d’une amende ainsi que de la mise en fourrière du véhicule. Une fois cette durée dépassée, le stationnement sera considéré comme abusif, avec une amende à la clé. Par arrêté municipal, cette durée peut être réduite jusqu’à 24 heures comme pour le cas des grandes villes où le stationnement devient difficile. Si le stationnement persiste, une mise en fourrière dans paris 13 sera nécessaire.

Comment récupérer le véhicule après une mise en fourrière ?

Un retrait de voirie peut avoir lieu si votre véhicule est stationné plus de 7 jours sur une place de parking public. Vous pouvez vous rendre auprès d’une gendarmerie ou d’un commissariat le plus proche pour vérifier si votre voiture est à la fourrière de Chevaleret et avoir des informations sur l’endroit précis. Si vous n’êtes pas au courant de la mise en fourrière, un courrier recommande vous sera adressé dans les jours qui suivent. A l’aide d’une simple demande, vous pouvez récupérer votre véhicule auprès de la fourrière après avoir payé les frais de mise en fourrière.

S’informer sur le type d’emplacement

Avant de stationner sur un parking ou dans un garage public, il vous faudra bien vous informer concernant le type de stationnement. Vous pouvez commettre une infraction si votre stationnement est considéré dangereux. Pour éviter les problèmes, évitez de vous garer à proximité d’une intersection, d’entraver la visibilité ou de mettre en danger les autres automobilistes. Il n’est pas autorisé de se stationner devant les tunnels, devant les bouches d’incendie, sur les pistes cyclables, les passages piétons et les trottoirs. Evitez aussi les emplacements réservés ou interdits. Vous pouvez utiliser les zones de livraison pour vous stationner durant quelques minutes. Sans une carte européenne de stationnement, il est strictement interdit de se stationner sur les zones réservées aux personnes handicapées.

Plan du site